Dès janvier 2018, j’ai le plaisir de vous informer de ma formation au «Diplôme Universitaire de Gestion de Crises et Sécurité Intérieure», aspects médicaux et organisationnels à l’Université Paris Descartes.

Mon objectif est d’intégrer des dispositifs opérationnels concernant les grandes questions de sécurité intérieure en gestion du stress post-traumatique sur le terrain.

ÉTAT DE STRESS POST-TRAUMATIQUE (ESPT)

L’état de stress post-traumatique (ESPT) est un état se caractérisant par le développement de symptômes spécifiques faisant suite à l’exposition à un événement traumatique dans un contexte de mort, de menaces de mort, de blessures graves ou d’agression sexuelle.

Immédiatement après l’événement traumatisant, et surtout quand un grand nombre de personnes sont touchées ( Hold-up, accident de train, explosion d’un immeuble à cause d’une fuite de gaz, suicide en public…), une cellule d’urgence médico-psychologique est déclenchée par le SAMU et les personnes impliquées ( non blessées physiquement) sont réunies dans un endroit tranquille sur le lieu de la catastrophe, ou au service des urgences de l’hôpital pour les victimes blessées physiquement.

La cellule d’urgence médico-psychologique ( CUMP) est formée d’un psychiatre, et d’un psychologue ou d’un infirmier spécialisé en psychiatrie.

L’entraînement à la gestion de l’anxiété avec la sophrologie

Les stratégies de gestion de l’anxiété, dont la respiration, permettent d’apprendre à contrôler la réaction anxieuse et favorisent la détente.

Lorsque l’on a été victime d’un traumatisme psychique, il est important d’être pris en charge le plus vite possible pour souffrir moins, moins longtemps, et prévenir l’apparition de séquelles.

Ne pas rester seuls-es.